Mot de la rectrice de l’UQAC

Nicole-Bouchard_©GuylainDoyle (photo)

Nicole Bouchard
Rectrice
Université du Québec à Chicoutimi

 

Chères participantes et chers participants,

C’est avec fierté que l’Université du Québec à Chicoutimi, par l’entremise du Centre des Premières Nations Nikanite, présente, pour une quatrième année, le Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers Peuples. Cette année, vous êtes encore plus nombreux à prendre part à cet événement qui s’inscrit désormais comme un incontournable dans l’agenda de tous ceux et celles qui souhaitent participer à un effort collectif pour mieux comprendre le parcours scolaire des jeunes et des moins jeunes apprenants autochtones et d’y agir positivement.

À l’Université du Québec à Chicoutimi, nous travaillons de pair avec les Premiers Peuples depuis notre fondation, il y a 50 ans. Depuis 1991, avec l’avènement de notre Centre des Premières Nations Nikanite, nous nous appliquons de façon intensive à offrir des programmes universitaires qui répondent à leurs attentes, tout en assurant accueil, soutien et appui à ces étudiants en provenance de tous les peuples autochtones du Québec. Nous savons que l’accompagnement sur mesure est une clé de la réussite de nos étudiants et c’est pour cette raison que nos équipes de professeurs et de professionnels s’investissent quotidiennement pour répondre à leurs besoins spécifiques dans le respect de leur culture.

D’ailleurs, l’UQAC est titulaire de la première chaire UNESCO à vocation autochtone au Canada, intitulée La transmission culturelle chez les Premiers Peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment. La structure de gouvernance de cette dernière mise sur un comité de sages autochtones. Elle s’inscrit dans les grands objectifs stratégiques de l’UNESCO sur la protection de la diversité des expressions culturelles et les objectifs de développement durable des Nations Unies. Nous sommes très fiers d’en être les porteurs.

Plus qu’un colloque, l’évènement auquel vous assistez est donc également un lieu privilégié de partage et de transmission culturelle. En misant sur le dialogue, nul doute que nous pouvons faire la différence en matière de persévérance et de réussite scolaires chez les Premiers Peuples.

À toutes et à tous, je vous souhaite un excellent colloque.