Bloc G : 11 octobre, 13 h 30 à 14 h 15

Pour consulter le résumé d’un atelier, cliquez sur le titre.

Résumé

Au Nunavik, ce n’est que depuis le milieu du XXe siècle que les Inuits fréquentent l’école, qui s’est imposée rapidement et de façon obligatoire. Au cours des années 1980, à Puvirnituq et à Ivujivik, un projet d’école communautaire, dans lequel l’ensemble des membres des communautés était investi, s’est développé. Aujourd’hui, ceux qui ont mis sur pied et organisé ce projet relatent sa phase initiale avec nostalgie, tandis que les jeunes enseignants demandent à en savoir plus sur cette période. Ce questionnement nous invite à mettre au jour l’histoire de l’implantation de l’institution scolaire dans ces communautés isolées, en milieu arctique, en contexte biculturel et trilingue. Une recherche est menée par une étudiante qallunaat (non inuit) en collaboration avec les membres des communautés. Le but de la recherche est de rassembler les informations permettant de décrire et de faire connaitre les acteurs qui ont été impliqués dans la réalisation du projet, ainsi que les évènements qui ont mené au développement de ce projet d’école. Cette communication vise à présenter le contexte de la recherche, à identifier les retombées possibles, tant pour les communautés que pour les milieux universitaires, et à amorcer une réflexion entourant les défis que comporte ce type de recherche collaborative.

Résumé

Un comité mis en place par le secteur de l’éducation de Mashteuiatsh a élaboré des contenus culturels propres aux Pekuakamiulnuatsh. Ces contenus ont été intégrés dans l’enseignement de différents volets du programme de formation de l’école québécoise. Grâce à une équipe chevronnée, la conceptrice de programme, des enseignants de différents niveaux et les conseillers pédagogiques du primaire et du secondaire, un contenu culturel autochtone a été enseigné notamment en univers social et en éthique et culture religieuse au primaire et au secondaire. Dans cet atelier, nous présenterons les étapes du projet, le contenu élaboré, le matériel pédagogique conçu par notre équipe ainsi qu’une vidéo présentant des jeunes en territoire intégrant les savoirs reçus tout au long de leur parcours. En explorant ce matériel pédagogique, vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire et les us et coutumes de notre communauté, et les communautés pourront s’inspirer de notre démarche pédagogique et de nos outils et adapter la démarche à leur milieu.

Résumé

Les-Grandes-Rencontres-Logo

De nombreuses recherches révèlent que le développement des compétences sociales et émotionnelles joue un rôle essentiel dans la qualité des relations que l’élève pourra établir, dans son ouverture à la diversité, dans le vivre-ensemble et dans la capacité à se faire une place dans le monde du travail. Ces études indiquent aussi que de nombreux comportements à risque peuvent être réduits ou même évités, et ce, de manière globale et à long terme lorsqu’on soutient le développement des compétences sociales et affectives des élèves. Les apprentissages sociaux et émotionnels (ASE) portent sur ces habiletés et ces compétences fondamentales, qui prennent toute leur importance dans le cadre scolaire pour favoriser un climat positif et bienveillant ainsi que la réussite et le bien-être des élèves. Dans cet atelier, vous découvrirez les cinq composantes des ASE et les trois clés pour les appliquer de manière concrète dans les écoles.

 

Résumé

L’apprentissage chez les communautés inuit prend une forme diverse non seulement dans un cadre formel à l’école, mais aussi à travers des projets communautaires informels, des activités familiales, et des activités parascolaires. À travers ces projets informels se marient modernité et tradition dans divers environnements (maison, école et « on the land »). Tel que le suggère de précédentes études, de telles activités culturelles,  informelles et communautaires sont des éléments clés pour permettre aux jeunes de trouver leur identité, assurer leur bien-être et leur sentiment d’appartenance à leur communauté (consolider des liens intergénérationnels). Ces opportunités permettent également une décolonisation de l’éducation d’où émerge une nouvelle vision holistique de l’éducation et un engagement communautaire. Notre présentation débute avec un survol théorique d’un tel ancrage de la réussite scolaire et apprentissage à vie. Ensuite, à travers des études de cas de trois programmes qui ont été initiés par les jeunes de la communauté d’Arviat Nunavut, nous présenterons les concepts clés à la base d’un modèle holistique d’éducation inuit, « d’empowerment » et de décolonisation. Les retombées d’une telle analyse et de cet ancrage pour la persévérance scolaire sera également discuter.

Résumé

Cet atelier a pour objectif de présenter les résultats d’une recherche sur les expériences, les pratiques et les politiques d’intégration des étudiants autochtones à l’université à travers le cas de l’UQÀM. Il vise plus globalement à engager un dialogue avec les participants à ce colloque afin de mieux cerner les difficultés vécues par les étudiants autochtones dans les universités du Québec, mais également d’identifier leurs facteurs de motivation et de réussite. Après une présentation des principales recommandations formulées dans le cadre de cette recherche, les participants seront invités à réagir à ces recommandations et à partager leurs propres réflexions et projets sur l’amélioration des politiques d’accueil et d’intégration des étudiants autochtones dans les institutions postsecondaires. Il s’agit donc de créer un espace de dialogue afin de partager et d’identifier des actions concrètes qui pourraient être mises en œuvre pour favoriser l’accès aux programmes universitaires, la persévérance et la réussite scolaires à l’université.

Les ateliers Initiation aux langues autochtones visent à exposer les notions de base des langues autochtones de façon ludique et interactive tout en étant instructifs. Ils permettront aux participants de constater qu’il peut être ardu pour les membres des Premières Nations non seulement d’apprendre une langue seconde, mais également d’entreprendre sa scolarité dans cette langue seconde. La rencontre et la réunion étant les thèmes de cette troisième édition, ces ateliers permettront la découverte et la compréhension mutuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− quatre = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ENSEMBLE POUR RÉUNIR, ENSEMBLE POUR RÉUSSIR – GATHERING FOR SUCCESS